Evaluation clinique des prothèses de hanche céramique-céramique
L’utilisation des prothèses de hanche à couple de frottement céramique-céramique a débuté dans les années 70 avec Pierre Boutin, et dès 1976 dans le service de l’hôpital Lariboisière à Paris. Le couple de frottement alumine sur alumine a pour principal avantage de résister à l’usure, phénomène fréquent avec les prothèses qui comportent une surface en polyéthylène, et d’éliminer le risque d’ostéolyse induite par les particules d’usure autour de la prothèse.
Les qualités mécaniques de la céramique utilisée ont progressé de façon spectaculaire depuis 30 ans, si bien que le risque de fracture d’implant est devenu aujourd’hui extrêmement faible. Compte tenu de ses qualités mécaniques et biologiques, ce couple de frottement s’est imposé dans le monde comme le matériau de choix chez le sujet jeune et très actif. Plusieurs inconnues persistent néanmoins sur la longévité à très long terme de ces prothèses, le risque de survenue de « bruits », l’efficacité chez des patients adolescents, qui justifient la poursuite des recherches que nous menons actuellement dans le service sur le sujet. 
Couple céramique-céramique pour prothèse de hanche
INTRANET
NOTRE PLATEFORME
LIENS UTILES
NOS TUTELLES
NOS PARTENAIRES