Optimiser la culture des CSM par stimulations mécaniques
La réparation de défauts osseux de grande taille nécessite l’utilisation d’un grand nombre de cellules : un défaut de 3 cm par exemple requiert plus de 10 millions de CSM. Un des défis majeurs de l’ingénierie tissulaire est donc d’obtenir in vitro un grand nombre de cellules viables et fonctionnelles à partir d’une simple biopsie de moelle osseuse. 
Les bioréacteurs, dans lesquels les cellules sont ensemencées sur un matériau poreux transfusé par un milieu nutritif, permettent de cultiver les cellules de manière plus économique et dans un environnement plus contrôlé et reproductible que l’approche classique en flasque de culture.
Le B2OA a ainsi développé un bioréacteur en colonne pour l’expansion des CSM sur des substituts osseux de grande taille, permettant une implantation directe dans les défauts osseux. A l’aide d’outils numériques (modélisation) combinés à des travaux expérimentaux le laboratoire optimise la prolifération et la différenciation des CSM au sein de ce bioréacteur.
Bioréacteur développé au B2OA pour la culture de CSM
Cliquez pour agrandir
Nos collaborateurs:
INTRANET
NOTRE PLATEFORME
LIENS UTILES
NOS TUTELLES
NOS PARTENAIRES